5 mauvaises expériences pour les utilisateurs

5 mauvaises experiences pour les utilisateurs 1Beaucoup de personnes passent une bonne partie de leurs temps sur le web. Et heureusement, l’Expérience utilisateur est devenue un critère important à tenir en compte dans une bonne conception, ainsi, nos expériences en ligne se sont considérablement améliorées au fil des années.

Mais il y a toujours quelques sites qui négligent certains détails qui peuvent pourtant procurer une mauvaise expérience. Bien qu'il existe des raisons légitimes, certaines entreprises utilisent encore ces pratiques qui ne sont pas idéales pour l’utilisateur.

Voici cinq expériences que nous rencontrons régulièrement, et que les utilisateurs n'aiment pas:

La redirection vers la page d'accueil après désabonnement

Un utilisateur nettoyage sûrement de sa boîte de réception régulièrement. Il reçoit beaucoup de courriels qu’il ne les lisait pas, alors il prend son temps pour faire la "désinscription" de tout ce qu’il ne lisait pas chaque semaine.

Pour la plupart des listes de diffusion, le processus est simple. Il suffit de trouver le lien "se désinscrire" situé en bas du courriel, clique dessus, et obtient le message "Nous sommes désolés de vous voir partir", une confirmation typique.

Facile, non? Après le clic sur ce lien, l’utilisateur pense que c’est fini. S’il souhaite interagir avec le site à nouveau, il le fera ultérieurement. Il le fera quand il sera prêt. Ainsi, lorsque cette confirmation de désabonnement affiche automatiquement la page d'accueil du site, l’utilisateur sera un peu agacé, car il vient de faire une action de désabonnement, et vous le sollicitez à nouveau en l'invitant à visiter votre page d'accueil... En étant aussi insistant, vous allez l'agacer...

5 mauvaises experiences pour les utilisateurs 2

Omettre (ou cacher) la date de publication

Il est conseillé d'inclure une date avec le contenu. C'est un réflexe qu'ont la majorité des utilisateurs pour vérifier si l'article est d'actualité ou pas. D'une part, le contenu le plus ancien peut être négligé si une date est mentionnée et donc il y aura un impact sur les statistiques. Mais pour l'utilisateur, cette date peut être un détail déterminant important, si l’utilisateur fait une recherche sur un sujet qui est en constante évolution, alors que les informations sur le même sujet peuvent varier considérablement d'une année à l'autre.

Dans cet exemple, l’utilisateur devait regarder à travers cet article trois fois avant qu’il trouve la date de publication cachée vers le bas à la fin de l'article.

5 mauvaises experiences pour les utilisateurs 3

L'utilisation des galeries pour le contenu

En ce qui concerne le contenu, l’utilisateur ne veut pas cliquer ou taper dessus, attendre, lire et répéter. Il veut le contenu complet et immédiatement. Il n’est plus pardonnable que le contenu soit en forme d’une courte liste, et que l’utilisateur doive taper ou cliquer dessus plus d'une ou deux fois, tout en restant coincé. Cela est particulièrement frustrant pour l’utilisateur quand il cherche les meilleurs films de science-fiction avant de prendre un long vol international. Un site avec une liste exhaustive de 100 films est particulièrement intéressant. Mais quand l’utilisateur est forcé à revenir 100 fois sur la sélection, cela devient ennuyeux.

Il y a une solution facile pour cela, comme sur le site Flavorwire, même si l'utilisateur aime les galeries, ça ne l'intéresse pas forcément de passer par ce système pour aller plus loin.

5 mauvaises experiences pour les utilisateurs 4

Mais, après avoir eu ce sentiment, et juste avec après un défilement rapide vers le bas, et les utilisateurs s'aperçoivent qu'il y a une option pour voir la galerie entière. Ouf! (le fait de mettre cette option en haut de la galerie, ça se serait une meilleure expérience.)

5 mauvaises experiences pour les utilisateurs 5

La lecture automatique

L’utilisateur est envahi plusieurs fois par le démarrage de la lecture automatique. Que ce soit après avoir regardé une vidéo, ou simplement lors de la navigation vers une page qui contient une vidéo intégrée, cela n’est jamais une bonne expérience de bienvenue. La plupart du temps le contenu des vidéos n’est pas intéressant ou a un but commercial et d’autres vidéos sont souvent dérangeantes ou inappropriées. Il est donc important de ne pas démarrer automatiquement les vidéos et laisser le choix à l'utilisateur de visionner ou pas la vidéo.

Les étapes inutiles

Une vidéo dispose d'une option pour la visionner en plein écran. Lorsque l’utilisateur sélectionne ce bouton, il fait exactement ce qui est demandé. Ainsi, il est surprenant quand l’utilisateur voit un message comme celui-ci, après que la vidéo a déjà commencé la lecture :

Bien que cette interaction est le résultat d'une bonne intention, elle est utilisée pour aider à prévenir les attaques d’hameçonnage qui surprennent les utilisateurs en les lançant dans le mode plein écran sans le vouloir-ce qui est super gênant pour l'utilisateur. Dans la plupart des cas, une fenêtre s’ouvre, et demande à l'utilisateur de prendre des mesures avant que la notification disparaisse.

Puisque l'utilisateur a sans doute déjà demandé d'utiliser la lecture en plein écran, il n a pas besoin de ce message supplémentaire. Toutefois, si un utilisateur n'a pas explicitement demandé cela, une notification modale avec un avertissement d'une possible attaque hameçonnage sera appropriée et appréciée.

En conclusion

La création d'une bonne expérience qui répond aux besoins de l'utilisateur et celles de votre entreprise est l’équilibre à réaliser. Pour bien faire les choses, vous aurez besoin d'évaluer en permanence ce que vos utilisateurs apprécient ou pas sur votre site. Comme le marché devient plus concurrentiel, l'expérience utilisateur devient un avantage concurrentiel déterminant qui vous distinguera de vos concurrents. Comprendre ce qui est ennuyeux dans les expériences pour vos utilisateurs, que ce soit de grande importance ou pas, aidera à établir la confiance et la fidélité dont vous aurez besoin pour cultiver une expérience client positive.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Erik Villeneuve

Pourvu d'une solide expérience en marketing, je suis entré dans l'univers du Web en 1999. Après quatre années à promouvoir les ventes de sociétés oeuvrant dans le domaine des nouvelles technologies, j'ai fondé la sociétél en 2006. En tant que travailleur autonome au départ, j'ai dû occuper tous les postes : designer, intégrateur, codeur, formateur, administrateur et relationniste.

Aujourd'hui, je dirige Joomla Montréal avec une équipe solide offrant expertise et savoir-faire à sa clientèle.

514 766-7272, poste 707

evilleneuve@joomlamontreal.com

Demandez un devis