Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 842

Le cerveau et la Pensée Latérale

Le cerveau et la pensé latéraleDommage, mais le cerveau n’est pas conçu pour être créatif ! Hey oui, le cerveau est physiquement conçu pour notre survie. Pérennité de la race oblige. Nous avons impérativement besoin de “Pattern” préétabli pour prendre rapidement des décisions.

Ces mêmes “preset” neuronales, indispensables pour accélérer l’accomplissement de nos tâches quotidiennes ou pour gérer les situations d’urgence, sont du même souffle de sérieux inhibiteurs de la créativité.

Je sens monter en vous le désir de déjouer le cerveau et de générer l’idée qui va faire la fortune d’un de vos clients et, du coup, de vous-même bien entendu.

Bonne nouvelle ! Tous les espoirs sont permis !

Sans verser pour autant dans la pensée magique... Il existe une méthode prouvée pour provoquer et favoriser la création d’idées innovantes à très forte valeur ajoutée. Cependant, avant d’aller plus loin, nous devons au préalable nous accorder sur un point fondamental.

Qu'est-ce qu’une idée créative ?

Pour être créatif faut-il se distinguer et/ou être différent ? Qu’en dites-vous ?

Selon Edward de Bono, père de la Pensée latérale, être différent pour être différent ce n’est pas être créatif. Une idée créative est celle qui apporte de la valeur.

La « Pensée latérale » vise spécifiquement à aider l’innovation en considérant que l'imagination d'une solution impossible ou irréaliste peut servir d'étape à la découverte d'une solution possible et innovante. Les étapes potentiellement illogiques servant alors de « tremplin » vers d'autres idées, elles-mêmes réalisables ou non, jusqu'à l'obtention d'une solution valide. L’un des principaux objectifs de la Pensée latérale est de bloquer les schémas de réflexion logiques et inconscients. De ce fait, en changeant le contexte de référence, nous tentons d’éliminer les barrières pour libérer la pensée créative.

Ainsi donc, dans le cadre de notre blogue, nous allons régulièrement et progressivement provoquer nos lecteurs à mettre en application certaines techniques propres à l’approche de la Pensée latérale.

Pour cette édition, nous vous proposons la technique de l’exagération:

Exercice: Lors de vos prochaines sessions de créativité, utilisez la technique de l’exagération pour décrire une situation impossible, et ce, relativement à votre projet et session de créativité en cour. Ensuite, tentez d’utiliser votre affirmation comme tremplin pour progresser vers une idée qui a de la valeur.

Exemple de défi de création:

  • Il faut améliorer la sécurité d’une ville...

Exemple d’affirmation exagérée:

  • les policiers ont 10 paires d’yeux! Impossible direz vous !

Nouvelle idée: Les citoyens de la ville pourraient seconder et s’additionner au travail des policiers.

  • Résultat de l’exercice de pensée latérale: proposition de créer un organisme de surveillance communautaire de type “Citizen watch”.
  • Valeur de l’idée: Des milliers d’yeux qui s’ajoutent au regard des policiers avec comme valeur une augmentation significative de la sécurité.

Il est nécessaire de préciser que la pensée latérale est composée d’un ensemble de règles et de techniques qui interagissent simultanément. Ce simple exercice ne peut rendre justice à la profondeur de cette science, mais, petit à petit, exercice après exercice, vous aller rapidement saisir la puissance des applications de ce processus de créativité.

N'hésitez pas à nous communiquer les résultats de vos expérimentations, bientôt un exercice avec la technique d’inversion...

À vos 100 milliards de neurones...Prêt...Transmettez! ;-)

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS